Environnement > Débroussaillage

DEBROUSSAILLAGE

Pourquoi débroussailler ? Le débroussaillement protège la forêt en permettant de limiter le développement d'un départ de feu accidentel à partir de votre propriété et en sécurisant les personnels de la lutte contre l'incendie.

Le débroussaillement vous protège, ainsi que votre construction, en garantissant une rupture du combustible végétal qui favorise une baisse de la puissance du feu et permet ainsi une sécurité accrue.

Le débroussaillement :
- ralentit la progression du feu en le transformant en un simple feu courant,
- diminue sa puissance, donc les émissions de chaleur et de gaz,
- évite que les flammes n'atteignent des parties inflammables de votre habitation.

Le débroussaillement est une obligation de l'article L-321-5.3 du code forestier qui le définit comme l'ensemble des opérations dont l'objectif est de diminuer l'intensité et de limiter la propagation des incendies par la réduction des combustibles végétaux en garantissant une rupture de la continuité du couvert végétal et en procédant à l'élagage des sujets maintenus et à l'élimination des rémanents de coupe.

FEUX DE BROUSSAILLES

 

Les feux
L'écobuage et les feux de plein air sont réglementés par un arrêté préfectoral en date du 6 juin 2007 qui précise que peuvent être brûlés les déchets végétaux constitués de bois provenant des débroussaillages, de taille de haies, arbres et verdure. Cette autorisation ne doit pas faire oublier que la valorisation de déchets végétaux par compostage individuel ou en déchetterie est privilégiée.

Certaines conditions sont à respecter :
- Aucun feu ne peut être allumé si la vitesse du vent est supérieure à 40km/h.
- Le feu doit rester sous surveillance permanente, avec à disposition immédiate, des moyens nécessaires pour éteindre le feu à tout moment. Les feux sont toutefois interdits du 1er février au 30 avril et du 1er juillet au 30 septembre.
Afin de respecter vos voisins, pensez à les prévenir lorsque vous décidez de brûler vos déchets végétaux ! Aucun feu ne peut être allumé à une distance de moins de :
- 200 mètres des bois, forêts, plantations, reboisement,
- 25 mètres des voies de circulation, des constructions, des conduites ou des stockages de produits ou de gaz inflammables,
- 10 mètres des lignes électriques ou téléphoniques aériennes.